Instagram est toxique pour la santé mentale : Facebook le sait mais tente de contester les accusations
Photo de Prateek Katyal sur Unsplash
ActualitésFrançaisRéseaux sociaux

Instagram est toxique : Facebook le sait mais tente de contester les accusations 🤨

Click here to read in English

Facebook, Instagram, Twitter, TikTok et j’en passe. La plupart d’entre nous sont inscrits sur au moins un réseau social. Ils nous permettent de communiquer avec nos proches, d’interagir avec le monde entier, de partager nos passions. Malgré cette belle promesse de rassembler les êtres humains, ces réseaux ne sont pas exempts de défauts.Et plus le temps passe, plus on a les preuves de leur impact négatif sur la santé mentale, notamment des plus jeunes.

Instagram est toxique pour les jeunes et Facebook le sait 😡

Il n’est pas rare que les entreprises mènent des enquêtes sur leur propres produits afin de savoir quel impact ils ont sur leurs clients. Facebook en a réalisé une pour Instagram et le Wall Street Journal a pu mettre la main sur les résultats. Ces derniers ne sont pas très réjouissants et sont même accablants pour Facebook. Dans les documents de l’étude, on peut notamment lire que qu’Instagram « fait empirer les problèmes par rapport au corps pour un tiers des jeunes filles ».

Réalisé sur un panel de filles aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, cette étude a permis de ressortir les points suivants :

  • « 32% des adolescentes ont déclaré que lorsqu’elles se sentaient mal dans leur corps, Instagram les faisait se sentir plus mal.”
  • “plus de 40%” des jeunes internautes qui disent se trouver “disgracieux” expliquent que ces complexes ont commencé à leurs débuts sur la plateforme
  • 30 à 51% des jeunes interrogés expliques qu’Instagram leur donne l’impression de devoir créer une image parfaite d’eux-mêmes
  • 42 % des sondés ont l’impression de ne pas avoir assez d’argent et 33% ont l’impression d’avoir trop peu d’amis.

Et ça ne s’arrête pas là car bon nombre de sondés ont déclaré avoir eu des pensées suicidaires après l’utilisation de l’application. Ce phénomène toucherait 13% des utilisateurs britanniques et 6% des utilisateurs américains sondés.

Diapositive tirée de la présentation de Facebook “Teen Mental Health Deep Dive”, relayée par le Wall Street Journal dans leur article.

Wall Street Journal – “Teen Mental Health Deep Dive”,

Ces différents résultats montrent à quel point la comparaison sociale fait encore plus de ravages sur les réseaux sociaux. Le pire dans cette histoire c’est que Facebook est au courant depuis 2019. Même si des mesures comme la suppression des likes ont été prises, ça ressemble plus à du brassage de l’air.

Facebook tente de contester les résultats de sa propre étude 🤨

Comme à son habitude, Facebook tente de jouer la carte de la transparence, après que des infos compromettantes aient été dévoilés. On se rappelle encore que l’entreprise de Mark Zuckerberg avait tenté de cacher l’article le plus partagé sur sa plateforme, car il s’agissait d’une fake news. (Lire l’article ici).

Selon Facebook, Instagram ne serait pas toxique. Pour appuyer son propos, L’entreprise a choisi de contextualiser les études en avançant que les méthodes utilisées ne permettaient pas de produire des enseignements statistiques.

Mais cette excuse ne passe pas. En effet, le Wall Street Journal a publié d’autres documents tout aussi accablant qui sont à l’opposé de ce que Facebook affirme. Ouch

Et vous, que pensez-vous des réseaux sociaux et de leur influence sur notre quotidien ?

 

Sources : Journal du Geek, 01net, The Wall Street Journal

Qu'en avez-vous pensé?

Excité
0
Joyeux
0
Je suis fan
0
Je me questionne
3
Bof
0

Vous pourriez aussi aimer

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans:Actualités