Photo : Jimmy Jin - Unsplash
Actualités

Les États-Unis accusent Apple de monopole illégal sur les smartphones ⚖️

Click here to read in English

Coup de tonnerre outre-Atlantique pour Apple. Après l’Europe, c’est au tour des Etats-Unis de poursuivre la firme en justice pour monopole illégal sur les smartphones.

Des pratiques illégales au détriment des utilisateurs

Le Ministère Américain de la Justice et 16 procureurs généraux des Etats-Unis, ont entamé des poursuites en justice à l’encontre d’Apple. Selon eux, le géant de la Tech userait de pratiques illégales afin de faire grimper les prix pour les consommateurs et les développeurs, au détriment des utilisateurs qui deviennent plus dépendants de leurs téléphones. De plus, la firme userait de pratiques contractuelles sélectives, avec des restrictions, afin d’empêcher toute concurrence.

« Apple exerce son pouvoir de monopole pour soutirer davantage d’argent aux consommateurs, aux développeurs, aux créateurs de contenu, aux artistes, aux éditeurs, aux petites entreprises et aux commerçants, entre autres », indique le ministère de la justice.

Le gouvernement américain accuse Apple d’employer plusieurs tactiques pour maintenir son monopole sur le marché des smartphones. Parmi ces stratégies figurent le freinage au développement d’applications multifonctions, appelées « super-applications », qui pourraient concurrencer l’App Store. Ces applications, populaires dans d’autres pays, regroupent de nombreux services en une seule plateforme. Ainsi, elles pourraient inciter les utilisateurs d’iPhone à passer à des plateformes concurrentes pour plus de commodité.

L’entreprise bloque également l’implémentation de services de streaming de jeux vidéo, par exemple. En limitant l’accès à ce type d’applications, Apple réduit l’attractivité des iPhones en comparaison avec des appareils moins coûteux qui peuvent offrir une expérience de jeu plus riche.

De plus, Apple restreint la qualité de la messagerie entre les iPhones et les plateformes concurrentes comme Android. Cette pratique crée une dépendance à l’écosystème Apple. En effet, les utilisateurs sont incités à rester sur iPhone pour une communication optimale avec leurs amis et famille.

La firme limite également la compatibilité des smartwatches tierces avec ses iPhones. Cette stratégie dissuade les utilisateurs d’abandonner l’Apple Watch pour un modèle concurrent, car ils risqueraient de perdre des fonctionnalités importantes en cas de changement de plateforme.

Enfin, Apple interdit aux développeurs tiers de créer des portefeuilles numériques avec la fonctionnalité « tap-to-pay » pour l’iPhone. Cette pratique renforce le monopole d’Apple sur le marché des paiements mobiles et limite les choix des consommateurs.

La colère des développeurs

Ce procès pour abus de position dominante a aussi été motivé par ceux-là même qui ont fait le succès de l’iPhone : les développeurs. En effet, depuis des années, les développeurs d’applications pour iOS d’Apple s’insurgent contre le caractère fermé et souvent opaque de la plateforme. Parmi les plus critiques on retrouve ceux qui proposent des services d’abonnement payants. En effet, Apple exige une commission de 15 à 30 % sur chaque abonnement, pour figurer sur l’App Store. De plus, Apple développe ses propres applications concurrentes à celles disponibles sur sa plateforme. Or c’est le seul endroit où les utilisateurs peuvent télécharger des applications pour des raisons de sécurité selon l’entreprise.

Cette situation nourrit la méfiance des développeurs qui doutent de leurs chances de réussite sur un marché biaisé. C’est le cas de Spotify contre Apple Music. L’application de streaming a d’ailleurs déposé une plainte auprès de  la Commission européenne pour pratiques anticoncurrentielles sur l’App Store. Suite à quoi, début mars, la Commission Européenne a sanctionné Apple d’une amende de 1,84 milliard d’euros (environ 2 milliards de dollars). L’enquête de l’UE a révélé qu’Apple « interdisait aux développeurs d’applications de streaming musical d’informer pleinement les utilisateurs d’iOS sur les services d’abonnement à la musique alternatifs et moins chers disponibles en dehors de l’application ».

La réponse d’Apple aux accusations

Apple n’a pas tardé en répondre aux accusations du Ministère de la Justice.

« Chez Apple, nous innovons chaque jour pour créer des technologies que les gens aiment, en concevant des produits qui fonctionnent parfaitement ensemble, qui protègent la vie privée et la sécurité des gens, et qui créent une expérience magique pour nos utilisateurs. Ce procès menace notre identité et les principes qui distinguent les produits Apple sur des marchés extrêmement concurrentiels.

Si elle aboutissait, elle entraverait notre capacité à créer le type de technologie que les gens attendent d’Apple, où le matériel, les logiciels et les services s’entrecroisent. Elle créerait également un dangereux précédent, en permettant au gouvernement d’intervenir lourdement dans la conception de la technologie des citoyens. Nous pensons que cette action en justice est erronée sur le plan des faits et du droit, et nous nous défendrons vigoureusement contre elle. »

Naturellement, la firme, qui n’en est pas à son premier procès du genre, nie catégoriquement toutes les accusations portées contre elle. Elle devra donc se défendre devant les tribunaux américains. Ces poursuites ne manquent pas de rappeler celles dirigées contre Microsoft au début des années 2000. Dans leur déclaration conjointe, l’un des procureurs a souligné qu’Apple avait été l’un des principaux bénéficiaires de ces actions en justice. Comme quoi, la roue tourne.

Il est probable que plusieurs mois, voire plusieurs années, s’écoulent avant que ces poursuites n’arrivent à leur terme. Et si jamais la justice américaine l’emportait, cela pourrait sûrement bouleverser le marché des smartphones tel que nous le connaissons aujourd’hui.

 

Sources : The Verge, Ministère Américain de la Justice


Retrouvez notre actu chaque jour sur WhatsApp, directement dans l’onglet “Actus” en vous abonnant à notre chaîne en cliquant ici ➡️ Lien chaîne WhatsApp TechGriot  😉

Qu'en avez-vous pensé?

Excité
0
Joyeux
0
Je suis fan
1
Je me questionne
0
Bof
0

Vous pourriez aussi aimer

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans:Actualités