Intelligence Artificielle

Microsoft 365 (ex-Office) va accueillir un copilote basĂ© de GPT-4 d’OpenAI🤖

Click here to read in English

Comme on le disait il y’a dans un prĂ©cĂ©dent article, la guerre de l’IA est vraiment dĂ©clarĂ©e. Il ne se passe pas une semaine sans qu’un gĂ©ant du web ne fasse une annonce autour de l’IA. Après Google qui a prĂ©sentĂ© son assistant pour sa suite bureautique, que vous pouvez dĂ©couvrir en cliquant ici, c’est autour de Microsoft de faire de mĂŞme avec Microsoft 365 Copilot.

Une version moderne de Clippy, avec beaucoup d’IA đź“Ž

Si le nom Clippy ne vous dit rien du tout, petit retour dans le temps. Il s’agit d’un assistant qui Ă©tait intĂ©grĂ© Ă  la suite Office entre 1997 et 2003. On pouvait lui poser diverses questions et obtenir de l’aide. Malheureusement, il n’a pas connu un grand succès et avait Ă©tĂ© supprimĂ© Ă  la sortie d’Office 2007. Il a Ă©tĂ© rĂ©cemment ramenĂ© Ă  la vie, sous forme d’emoji trombone sous Windows.

Mais Clippy n’est pas le sujet du jour, c’est plutĂ´t son hĂ©ritier, Microsoft 365 Copilot. Si le nom Microsoft 365 ne vous dit rien, et bien il s’agit du nouveau nom commercial donnĂ© Ă  l’ensemble des outils bureautiques de Microsoft, autrefois connu sous le nom d’Office. Avec la fièvre de l’IA qui s’empare des gĂ©ants du numĂ©rique, il n’Ă©tait qu’une question de temps avant que Microsoft n’intègre de l’IA Ă  sa suite bureautique, après l’avoir fait pour Bing et Edge. Comme son nom l’indique, c’est un vĂ©ritable copilote qui va vous assister dans diverses tâches.

Copilot sur Word

Sur Word, Copilot pourra rĂ©diger, Ă©diter, rĂ©sumer et crĂ©er du texte Ă  vos cĂ´tĂ©s. A partir d’une simple demande, il sera capable de gĂ©nĂ©rer tout un texte pour vous, tout en y intĂ©grant des informations provenant de l’ensemble de votre organisation si besoin. Si vous avez dĂ©jĂ  un texte, pas de problème. Il pourra y ajouter du contenu, vous le rĂ©sumer, et mĂŞme rĂ©Ă©crire des sections ou l’ensemble du document pour qu’il soit plus concis. Et si vous voulez rĂ©diger vous-mĂŞmes, il pourra vous faire des suggestions pour amĂ©liorer votre rĂ©daction, renforcer vos arguments ou encore Ă©liminer les incohĂ©rences.

Source : Microsoft

Copilot sur PowerPoint

Sur PowerPoint, il sera encore plus facile de transformer vos idĂ©es en prĂ©sentations. Demandez lui de transformer des documents Ă©crits en prĂ©sentations avec notes et sources, de crĂ©er une nouvelle prĂ©sentation avec Ă  partir d’une commande ou d’un plan, ou encore de condenser de longues prĂ©sentations. Copilot saura le faire. Vous pourrez aussi utiliser des commandes en langage naturel pour ajuster les mises en page, reformater le texte et synchroniser parfaitement les animations.

Source : Microsoft

Copilot sur Excel

Excel n’a jamais Ă©tĂ© la tasse de thĂ© de beaucoup de personnes. Mais avec Copilot, les choses devraient changer.  L’analyse et l’exploration des donnĂ©es deviennent encore plus simples car il peut rĂ©vĂ©ler des corrĂ©lations, proposer des scĂ©narios de simulation et mĂŞme suggĂ©rer de nouvelles formules basĂ©es sur vos questions. Il sera alors plus simple de d’identifier les tendances, de crĂ©er des visualisations. Et il ne sera jamais loin si jamais vous avez besoin de recommandations pour obtenir des rĂ©sultats diffĂ©rents.

Source : Microsoft

Copilot sur Outlook

Avec Copilot dans Outlook, fini le temps passĂ© Ă  trier ses mails. Ce nouvel assistant pourra rĂ©sumer des fils de discussion avec plusieurs personnes,  comprendre ce qui a Ă©tĂ© dit et les diffĂ©rents points de vue de chacun. Il pourra aussi identifier les questions ouvertes sans rĂ©ponses. Et si vous avez juste besoin d’envoyer ou de rĂ©pondre Ă  un mail, Ă  partir de notes rapides si nĂ©cessaire, il peut le faire pour vous. Vous n’aurez qu’Ă  choisir le ton et la longueur, et voilĂ .

Source : Microsoft

Copilot sur Teams

Copilot arrive aussi dans Teams. Il pourra entre autres vous aider Ă  organiser des rĂ©unions, Ă  vous tenir au courant de la conversation, Ă  organiser les principaux points de discussion et Ă  rĂ©sumer les actions clĂ©s. Si jamais vous avez manquĂ© le dĂ©but d’une rĂ©union, vous n’aurez Ă  qu’Ă  lui demander de rĂ©sumer ce qui a Ă©tĂ© dit avant que vous n’arriviez, pratique.

Microsoft a aussi profitĂ© de l’occasion pour introduire Business Chat. Il s’agit d’une sorte de hub prĂ©sent dans Teams, qui peut rassembler des donnĂ©es provenant de sources multiples, vos documents, prĂ©sentations, courriels, calendriers, notes et contacts. En une commande, vous pouvez ainsi avoir l’ensemble des activitĂ©s et interactions autour d’un sujet prĂ©cis.

Source : Microsoft

Un copilote basé sur GPT-4 mais pas que 🤖

Tout comme avec Bing, Microsoft ne s’est pas juste contentĂ© de brancher ses outils Ă  ChatGPT. Microsoft 365 Copilot profite certes de l’intelligence de GPT-4, tout juste dĂ©voilĂ© au grand public, mais il s’appuie aussi sur la masse de donnĂ©es de Microsoft Graph qui fournit un contexte, et effectue des vĂ©rifications supplĂ©mentaires de sĂ©curitĂ© et de conformitĂ©.

Microsoft veut construire son IA de façon responsable. Copilot s’appuie notamment sur les engagements existants de Microsoft en matière de sĂ©curitĂ© des donnĂ©es et de confidentialitĂ© dans l’entreprise. Copilot hĂ©rite de ce fait automatiquement des politiques de sĂ©curitĂ©, de conformitĂ© et de confidentialitĂ© de l’organisation dans laquelle Microsoft 365 est dĂ©ployĂ©. De plus, Microsoft promet que son modèle de donnĂ©es ne sera pas entraĂ®nĂ© avec les donnĂ©es des entreprises.

Microsoft affirme aussi que ses travaux sur l’IA sont examinĂ©s par une Ă©quipe pluridisciplinaire de chercheurs, d’ingĂ©nieurs et d’experts en politique, dont le but est de dĂ©terminer les dommages potentiels et les mesures d’attĂ©nuation. Sauf que le site web d’actualitĂ© The Verge a rĂ©vĂ©lĂ© que Microsoft a rĂ©cemment licenciĂ© son Ă©quipe chargĂ©e de l’Ă©thique et de la sociĂ©tĂ© au sein de l’organisation chargĂ©e de l’intelligence artificielle. L’objectif de cette Ă©quipe Ă©tait d’évaluer les dangers liĂ©s Ă  l’utilisation des modèles de langage d’OpenAI par Microsoft dans tous ses produits et applications. Quand on voit les dernières polĂ©miques autour de Bing, on est en droit de se demander si Microsoft a pris la bonne dĂ©cision.

Surtout, n’oublions pas une chose importante, Copilot n’est pas parfait.

« Parfois Copilot aura raison, d’autres fois il se trompera utilement, vous donnant une idĂ©e qui n’est pas parfaite mais qui vous donne quand mĂŞme une longueur d’avance », a dĂ©clarĂ© M. Jared Spataro, Jared Spataro, Vice-prĂ©sident chez Microsoft, Applications professionnelles et modernes

Source : Microsoft

Qu'en avez-vous pensé?

Excité
0
Joyeux
0
Je suis fan
2
Je me questionne
0
Bof
0

Vous pourriez aussi aimer

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *