Source : Facebook
ActualitésFrançais

Meta (ex-Facebook) abandonne la reconnaissance faciale sur sa plateforme Facebook🔍

Même si ce n’est pas la bonne période, on peut dire que Facebook fait son grand ménage de printemps. Le réseau social, qui fait l’objet de plusieurs polémiques au sujet du traitement des données, vient en effet d’annoncer deux mesures phares qui sont liées.

Le patron de l’intelligence artificielle de Facebook, Jérôme Pesenti, a publié un billet avec un impact sur plusieurs services, notamment l’Automatic Alt Text (AAT) qui permet d’ajouter des descriptions aux images pour les malvoyants et l’arrêt de la reconnaissance faciale. Par voie de conséquence, plusieurs milliards de données vont être supprimées.

Finie la reconnaissance automatique

Au moment de mettre en ligne une photo sur le réseau social, Facebook identifiait les visages présents et proposait des noms afin d’identifier ses « amis » sur le contenu publié. Cette fonctionnalité va donc disparaitre « dans les prochaines semaines », précisé Jérôme Pesenti.

C’est un changement de taille pour Facebook, puisque plus d’un tiers de ses utilisateurs a recours tous les jours à cet outil. Ces données seront en outre supprimées sur les photos d’un milliard d’utilisateurs du réseau social de Mark Zuckerberg. Cette annonce n’est pas anodine ! Tout comme ses confrères Microsoft, IBM et Amazon, Facebook renommée Meta (Lire l’article complet), abandonne cette fonctionnalité accusée d’entretenir des préjugés racistes

« Trouver le bon équilibre »

Pour autant, Jérome Pesenti assure que la reconnaissance est un outil technologique « utile au quotidien », de même que Meta, du nom la maison-mère de Facebook, parie sur cet outil pour développer son vaste projet de métavers. Mais Jérome Pesenti assure que le groupe se devait de trouver « le bon équilibre entre les avantages et les préoccupations liées à cette fonctionnalité ».

Cette annonce intervient alors que Facebook est accusé de faire passer son profit avant la sécurité des utilisateurs, dans la polémique dite des « Facebook Files »(Lire l’article complet).

La reconnaissance faciale abandonnée… Ou presque

Comme l’explique Jerome Pesenti, Facebook ne va pas totalement abandonner ce qui est désigné comme un « outil puissant ». Il rapporte « Nous allons continuer à travailler sur ces technologies et à faire appel à des experts extérieurs ».

Dans certains contextes, la reconnaissance faciale a son utilité, affirme le vice-président de la plateforme. Il énumère : les vérifications d’identité, prévenir les usurpations d’identité, « Il s’agit de cas où la reconnaissance faciale représente à la fois une grande valeur pour les personnes et est socialement acceptable, lorsqu’elle est déployée avec précaution » détaille-t-il.

En mettant fin à la reconnaissance faciale, le réseau social tente peut-être de prouver qu’elle n’est pas la société malfaisante que ses détracteurs imaginent.

 

Sources : Facebook,  20Minutes, Fredzone

Qu'en avez-vous pensé?

Excité
0
Joyeux
0
Je suis fan
0
Je me questionne
1
Bof
0

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  1. Est ce à dire que l’impact majeur de ce changement de nom est la suppression de la reconnaissance faciale ?

    1. Merci pour la question. Pour vous répondre : non pas du tout. L’un des objectifs du changement de nom est la clarification de la différence entre l’application Facebook et l’entreprise Facebook (désormais META) qui regroupe : Facebook(l’appli), Instagram, Oculus & WhatsApp. Ensuite, le choix du nom « META » est fait pour montrer la nouvelle direction de l’entreprise, notamment pour développer le métaverse. La suppression de la reconnaissance faciale concerne l’application Facebook uniquement. Il faut savoir que l’entreprise est sous le feu de nombreuses critiques actuellement. Cette mesure vise à calmer les détracteurs. Pour plus d’infos sur ce changement de nom, n’hésitez pas à consulter notre article sur le sujet en cliquant ici. 😁

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans:Actualités